Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma dose d’encre

Des lignes et des lignes...

Le roi du Yukon

Le roi du Yukon

Les rois du Yukon d’Adam Weymouth aux Éditions Albin Michel 

Traduit de l’anglais par Bruno Boudard 

 

– Les saumons sont un peuple généreux, renchérit son neveu. Duane Aucoin, assis à côté d’elle. À bien des égards, ils trouvent le sens de leur existence en nous donnant la vie. Et ils donnent leur vie pour leurs enfants, en remontant aussi loin pour frayer. Leur seul but c’est : il faut qu’on le fasse pour nos enfants. Quel bel exemple à suivre ! » 

Le Yukon, ce fleuve d’Amérique du Nord, long de plus de trois mille kilomètres, traverse le Canada et l’Alaska avant de se jeter dans la mer de Béring. Chaque et, depuis la nuit des temps, les saumons royaux appelés les chinooks remontent ses eaux vers l’un des derniers endroits sauvages de la planète, pour retrouver leur lieu de naissance, y pondre et mourir. 
 

C’est à bord d’un canoë qu’Adam Weymouth, va entreprendre un long et laborieux voyage pour suivre les saumons dans leur migration. 
 

Ce long périple va lui démontrer ce qu’il craignait. Le réchauffement climatique a des effets néfastes sur la nature même sur les endroits les plus reculés de la planète. Mais c’est aussi de la main de l’homme, toujours à puiser dans les ressources naturelles de la terre que le mal s’immisce jour après jour. Et comme pour de nombreuses espèces , l’avenir du saumon est menacé, mais également les communautés autochtones qui dépendent de lui. 
 

« L’automne dernier on a pêché du sockeye ici, reprend-il. Il vient de la Fraser River. En Alberta, ils pompent le sable pour en tirer du pétrole. À présent ils ont empoisonné la grande rivière. La mer est en train de mourir. Quand on voit ces grosses baleines venir agoniser sur la côte, on sait qu’il y’a un problème. Elle n’ont nulle part où aller. Je devra pas dire que c’est la faute des Blancs, mais ils font beaucoup de dégâts. Ils savent ce qui va se passer, mais ce qui compte le plus c’est les dollars. Le poisson a pas changé. C’est nous qui changeons. ” 

Adam Weymouth nous offre une épopée formidable, il nous confronte et nous fait prendre conscience de la dure réalité face au souffrance de la nature, de la faune et de la flore tout en posant un regard sur la dure vie des autochtones qu’on ne cesse de malmener, les privant de leur terre mais également de leur moyen d’existence. 
 

Magnifiquement écrite, cette escapade littéraire est aussi enrichissante que passionnante. 

Dépaysement garanti, pour une aventure incroyable. 

Pour info : 

 

Adam Weymouth, journaliste anglais de 35 ans, s’intéresse tout particulièrement aux conséquences du réchauffement climatique et à la dégradation de l’environnement. Ses articles ont notamment été publiés dans The Guardian et The Atlantic. En 2018, il a été consacré « Jeune écrivain de l’année » par le Sunday Times, et en 2019 ce livre a été couronné « Meilleur Livre de l’année » par Lonely Planet.

Je remercie les Éditions Albin Michel pour cette formidable aventure.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article